FORGOT YOUR DETAILS?

Le condo n’est pas coupable !

by / vendredi, 07 décembre 2018 / Published in L'actu de l'Atelier

Changer son ancien condensateur par un neuf, c’est indispensable. Le Condo est une pièce d’usure et, au bout d’un certain temps, il ne joue plus son rôle.

Le remplacer par un modèle électronique est une bonne idée car c’est aujourd’hui la modèle le plus fiable que l’on peut trouver.

La solution miracle ?

Non, un Condo même électronique n’est pas LA solution miracle à TOUT vos problèmes d’allumage et il convient, lorsque vous révisez votre allumage, de bien vérifier (ou faire vérifier si vous ne vous en sentez pas capables) certains points essentiels.

Le rupteur tout d’abord. Cette pièce mobile est très importante dans le déclenchement de l’étincelle. Les éléments de votre rupteur doivent être exempts de rouille, de graisse ou d’huile. Les contacts doivent être propres, usés régulièrement et les plots doivent…encore être présents ! Votre rupteur doit également être parfaitement mobile, rien ne doit gêner son fonctionnement. Enfin, son écartement lors de la « rupture » doit être parfaitement conforme aux donnés du constructeur.

Vous l’avez compris, un Condo électronique ne remplace pas un jeu de rupteurs mal montés ou HS !

La bobine d’allumage : elle aussi doit être le plus propre possible, exempte de rouille ou de saletés, elle doit être bien positionnée et ne pas toucher le vont magnétique par exemple. Ses valeurs de résistance, en haute et basse tension, doivent être conformes aux données du constructeur et ceci, à froid comme à chaud. Enfin, les fils sortant de cette bobine, son plot de connexion doivent être parfaits : pas coupés, pas rouillés, pas effilochés….

Là aussi un Condo électronique ne peut pas remplacer une bobine faiblarde ou morte !

Les fils de l’allumage : à l’intérieur de l’allumage, tous les fils doivent être en bon état : pas de fil coupé ou dénudé, pas de fil à la masse, pas de fil fondu, pas de fil rafistolé etc… De même chaque contact ou fixation doit être revu : pas de boulon désserré, de contact intermittent, pas de cosse foireuse!, pas de raccord avec des dominos d’électricien en bâtiment (si, si j’ai déjà vu cela !) 🙂  

Un Condo électronique ne pourra rien faire contre un fil à la masse !

Fil de bougie, antiparasite et bougie : inutile d’en rappeler l’importance. Un fil de bougie sec comme une trique, fondu, coupé ou rafistolé doit être remplacé. Son remplacement doit se faire avec du VRAI fil de bougie, pas avec du fil électrique ! ni avec ces fils d’allumage en guimauve avec quasiment aucune âme de cuivre que l’on trouve sur de nombreux sites de professionnels !

Contrôler toujours votre antiparasite si vous en avez un. Cette pièce peut s’avérer défectueuse au fil des ans et ainsi « paralyser » votre étincelle.

De même, inutile de parler de la bougie. Changer votre bougie par une bougie de qualité, adaptée à votre moteur et à ses performances. Evitez les bougies « résistives » qui sont faites pour les moteurs modernes avec allumages électroniques mais pas pour nos vieux systèmes à rupteur.

Le réglage de l’allumage : celui-ci doit être fait selon les données du constructeur sous peine de cliquetis, de surchauffe, de perte de puissance, voire même de perçage de piston ! (j’en ai déjà vu aussi)

Un Condo électronique ne règle pas automatiquement l’avance à l’allumage !!

Vous l’aurez compris, un Condo est un élément d’un allumage, et il ne fonctionne bien que si l’ensemble est cohérent. j’ai listé ici les cas les plus fréquents mais, quand il est question d’allumage, d’autre pannes plus vicieuses peuvent survenir… de la rondelle de Bakélite fendue et quasi invisible à l’oeil nu d’un plot de contact à un volant magnétique ayant perdu son aimantation au fil des années……

Durée de vie d’un Condo électronique : Là aussi, on entend tout et n’importe quoi : cela dure « à vie », « garanti pour 15 000 kms », etc, etc….

Soyons sérieux 🙂 Un Condo électronique doit être remplacé comme les anciens condensateurs, en suivant les préconisations du constructeur. Comme nos véhicules roulent moins qu’à époque (usage collection), il est évident que l’entretien est aussi plus espacé dans le temps. Mais comme toute pièce, il s’use et doit , un jour ou l’autre , être changé.

De même, si vous utilisez intensément votre véhicule ancien ou dans des conditions extrêmes, vous aurez à entretenir plus régulièrement, allumage y compris. Tout cela découle d’un simple bon sens !

Un condo électronique ? je peux le faire moi même !  Naturellement vous le pouvez. Si la capacité de tension, l’élastance, la tension de service, la tolérance, le facteur de pertes, le coefficient de température et autre résistivité des composants n’ont pas de secret pour vous, pas de souci 🙂  Perso, la restauration doit rester un plaisir et, du coup, sur ce genre de « produit »,  je préfère le « plug and play » 🙂 🙂

A bientôt !

Laisser un commentaire

TOP