FORGOT YOUR DETAILS?

La corrosion des alliages de Solex

by / dimanche, 29 octobre 2017 / Published in Non classé

Pour chaque moteur refait, pour chaque Solex remis en route, j’accompagne toujours l’acheteur avec les mêmes conseils :

 » Je souhaite vous informer que votre moteur a déjà quelques années, le solex est aujourd’hui un véhicule de « collection ». Sur le zamac, l’oxydation provoque des « trous » et « criques » qui, naturellement fragilisent l’ensemble. Je vous conseille donc d’en prendre soin si vous voulez qu’il résiste longtemps.  

Toutefois et malgré tout le soin que j’ai pu apporter à la restauration de votre moteur, si vous entendez un bruit anormal, un frottement, une forte baisse de puissance, n’hésitez pas à me contacter. »

Cette petite phrase interroge souvent et selon plusieurs types de réaction allant de la curiosité en passant par l’inquiète ou tout simplement l’incrédulité, après tout j’ai fait restaurer le moteur donc il devrait être neuf comme au premier jour !!!

Je voulais donc faire ce blog pour vous montrer à quel point cette corrosion peut être destructrice.

Voici par exemple un support de galet :

L’alliage est corrodé et s’est même percé…. autant dire que la solidité de cette pièce sur laquelle porte et tourne le galet est..réduite à sa plus simple expression. Il faut donc en changer.

Ici un intérieur de carter moteur :

Là aussi, après microbillage on voit bien toutes les petits creux et criques provoqués par la corrosion… En ce cas, pas de problème pour le moteur, on peut le restaurer et continuer à rouler pendant encore 50 ans.

Dans des cas plus « graves », on arrive à avoir des micro fissures dans les carters. A chaud, l’alliage se dilate et la compression du bas moteur « s’échappe  »  .. et on a un Solex poussif sans raison apparente !

Même début de corrosion sur une patte de support moteur :

Là  aussi, pas de problème mais quelquefois la corrosion est telle que la patte est près de casser..changement du carter obligatoire….

 

D’où l’importance du travail que nous effectuons à l’Atelier AVANT le remontage d’un moteur : nettoyage et microbillage nous permettent d’avoir une bonne vue de l’état général du moteur et de ses pièces et d’essayer de vous fournir un moteur entièrement été refait de A à Z et cela malgré des matériaux qui ont plus de 50 ans !

Naturellement si une pièce est totalement HS, l’Atelier vous le signale et on s’évertue à la trouver et à la remplacer donc pas d’inquiète à avoir quant à la fiabilité future de votre moteur ou de votre Solex.

Enfin un dernier conseil pour que votre moteur de Solex dure longtemps : nettoyez régulièrement la boue qui s’accumule sous le galet !

Cette boue conserve l’humidité et donc favorise la corrosion de l’alliage. De plus, une fois sèche, cette boue participe à l’usure du galet et arrive même à rendre un Solex totalement poussif !

 

Enfin dernier conseil, centrez bien votre pneu avant, vérifiez l’alignement de votre fourche, sinon :

le pneu frotte les flasques et arrive à la percer…. l’eau, la boue, le gras rentrent dans l’embrayage…. je vous laisse imaginer…

 

Bonne route à Solex !

Laisser un commentaire

TOP